> arts plastiques
Arts plastiques

Nouveautés précédent

Septembre 2016 : Nouveaux programmes
Réforme du collège
Nouveaux programmes limitatifs pour l'année 2016-17 (bac 2017)

la note de service n° 2015-227 du 5-1-2016 relative aux « œuvres et
Du dessin aux arts plastiques
Un dossier sur l'évolution de notre discipline au cours de l'histoire.
suivant

Collège Nouveaux Programmes

CYCLES 3 et 4 :
Des outils pédagogiques à découvrir et télécharger dans la rubrique "Réforme collège: Nouveaux programmes

Lettre de rentrée septembre 2015

Madame, Monsieur,
Chers collègues,

     Je profite de cette lettre de rentrée 2015 pour souhaiter tout d’abord la bienvenue à celles et ceux qui rejoignent notre académie. Outre les collègues ayant obtenu une mutation, nous accueillerons dix-huit stagiaires issus des concours du Capes et de l’agrégation, internes et externes. La progression de ces recrutements, outre qu’elle marque l’intérêt pour notre discipline, mobilisera cette année encore, un nombre équivalent de collègues tuteurs. Je remercie tous ceux qui, dès la fin de l’année scolaire précédente ont bien voulu m’indiquer leur accord pour accompagner les lauréats des concours ainsi que les étudiants de l’ESPE lors de leurs stages. Il est essentiel en effet que le corps, dans son
ensemble, participe à l’effort de formation des nouveaux arrivants et saisisse cette opportunité pour construire ou réaffirmer une identité disciplinaire. La création d’une classe préparatoire aux études supérieures « arts » (CPES Arts) au sein du lycée Alain Fournier de Bourges, s’inscrit également dans
cette dynamique. Elle est l’aboutissement d’un travail patient conduit par mes prédécesseurs et que nous avons poursuivi, grâce au soutien de Madame le Recteur d’Orléans-Tours et en lien très étroit avec Christian VIEAUX, Inspecteur Général d’Arts Plastiques que je remercie pour son action précieuse.
Au niveau local elle complètera les dispositifs existants, notamment les liens créés entre le lycée et l’école nationale des beaux-arts de Bourges qui jouera un rôle important dans ce projet ; bien que son recrutement soit national, elle crée, pour les lycéens des options Arts Plastiques de notre région, une
perspective qui faisait défaut, inscrivant ainsi notre discipline dans un schéma post-bac plus étoffé. Il est donc important que vous en soyez informés et puissiez transmettre cette information utile à l’orientation de vos élèves.

     L’année 2015-16 sera pour tous les enseignants une année de transition et de préparation aux prochaines évolutions du système éducatif français : la nouvelle organisation des enseignements au collège ( Décret du 19 mai 2015), l’introduction d’un socle commun de connaissances, de compétence et de culture (cf. Décret du 31 mars 2015, entrée en vigueur à la rentrée 2016), les nouveaux programmes (applicables à la rentrée 2016) ainsi que la mise en place du PEAC (parcours d’éducation artistique et culturelle, cf. arrêté du 1er juillet 2015, rentrée 2015).

     Bien évidemment, les professeurs d’Arts Plastiques sont concernés par ces nouvelles dispositions, en leur qualité de membres de la communauté éducative mais également spécifiquement du fait de leur discipline (les nouveaux programmes, la redéfinition du cycle 3 qui supposera une articulation forte entre les deux dernières années de l’enseignement primaire et la classe de 6ème, les enseignements pratiques interdisciplinaires, la place accordée au projet sous différentes formes dans le nouveau socle commun, le PEAC…).

     Je conduirai donc des formations disciplinaires, notamment dans le courant du troisième trimestre, afin que vous puissiez plus aisément vous approprier ces nouvelles modalités de travail ainsi que leur cohérence interne, qui ne doit pas être sous-estimée (socle/programmes/Parcours).

     Je vous invite néanmoins à prendre connaissance des textes de cadrage relatifs à ces différents champs pour identifier, dès maintenant, les questions qu’ils poseront à notre discipline, les possibilités nouvelles qui nous seront offertes ainsi que les conditions dans lesquelles nos pratiques seront confortées.

     Parallèlement, certains collègues poursuivront avec leur établissement, l’expérimentation sur l’évaluation. Là encore, je souhaite les remercier pour leur engagement dans des protocoles exigeants. Ils explorent pour nous tous, les possibilités ouvertes par une approche renouvelée de la notion même
d’évaluation, étape indispensable à la réflexion générale sur l’évolution de l’École. En effet, cette expérimentation repose la question de l’articulation entre des objectifs de formation nécessairement explicités, et l’observation des effets produits sur les élèves à l’issue et tout au long d’une séquence complète. Elle s’appuie naturellement sur le socle commun, et prochainement sur le nouveau socle qui identifie clairement les champs (les domaines) de compétences (non disciplinaires) et permet de mieux repérer le lien avec les entrées des programmes disciplinaires, pour identifier ce que l’on souhaite faire acquérir.

     Cette démarche a le mérite considérable de nous aider à expliciter ce qui doit animer la construction d’une séquence d’enseignement. Elle est donc transposable dans la conduite des cours et constitue l’horizon vers lequel nous devons tendre afin qu’en professionnels de l’enseignement et spécialistes de notre champ disciplinaire, nous puissions assumer notre mission avec une efficacité soutenue. Les inspections, les rencontres départementales et, d’une manière plus large, les échanges y compris informels que je peux avoir avec les collègues, nourrissent ce projet et cette ambition.

Je vous souhaite à tous une excellente rentrée et me tiens disponible pour compléter ces informations si nécessaire à l’adresse suivante :
philippe.galais@ac-orleans-tours·fr.

     Je vous adresse, Madame, Monsieur, mes très sincères salutations,
                                       Philippe GALAIS

 

 

Lien Lettre Tic'Édu n° 15

Lettre Tic'Édu : Réflexions et pratiques numériques en lien avec le champ de l’architecture.

" Cette nouvelle Lettre TIC'Édu consacre un dossier aux réflexions et aux pratiques numériques en lien avec le champ de l’architecture. Dans le dernier quart du XXe siècle, les développements des technologies numériques ont influencé les disciplines de l’objet et de l’espace au cœur de leurs méthodes de réflexion et de conception. De plus, à mesure que la technologie numérique devient un médium, elle se situe comme un langage à l’articulation de champs disciplinaires tels que l’architecture et les arts plastiques. Cette lettre propose des références dans les champs de l’histoire de l’art et de l’architecture, de la création actuelle et des sciences de l’art. Cette sélection de ressources, sans volonté d'exhaustivité, a pour objectif d'apporter son soutien aux enseignants d'arts plastiques dans la construction de leur enseignement. Ce numéro a été préparé par Denis Dufour, interlocuteur académique pour les technologies de l'information et de la communication éducatives de l'académie de Limoges en collaboration avec Jean-Luc Beltran - IA-IPR de l'académie de Créteil. "

Lien Lettre Tic'Édu n° 14

Lettre Tic'Édu : Les pratiques de l’image animée en arts plastiques

« Cette nouvelle Lettre TIC'Édu consacre un dossier aux pratiques de l’image animée en arts plastiques. Elle explore les usages récents que les professeurs d’arts plastiques, notamment dans l’académie de Lyon, font du médium numérique dans le cadre d’une réflexion sur les pratiques pédagogiques des images animées. D’autre part, cette lettre propose des références dans les champs de l’histoire de l’art, de la création actuelle et des sciences de l’art. Cette sélection de ressources en ligne et livresques, sans volonté d’exhaustivité, a pour objectif d’apporter son soutien aux enseignants d’arts plastiques dans la construction de leur enseignement.

Ce numéro a été préparé par Denis Dufour, interlocuteur académique pour les nouvelles technologies de l’académie de Limoges en partenariat avec les enseignants de l’académie de Lyon. »

Télécharger le document

Evaluation_positive.pdf

197 Ko

Arts plastiques et évaluation positive

 NOTE RELATIVE À L’EXPÉRIMENTATION CONDUITE DANS L’ACADÉMIE D’ORLÉANS­‐TOURS

TEXTE ADRESSÉ À MESDAMES ET MESSIEURS LES PROFESSEURS D’ARTS PLASTIQUES.

Rappel -

Cette expérimentation s'inscrit dans le prolongement de la conférence nationale menée sur le même thème et dont l'Académie a retenu quatre axes privilégiés :

  • Mettre l'évaluation des élèves au service des apprentissages
  • Articuler évaluation par compétences et usage raisonné de la note
  • Rendre compte des acquis et des progrès, notamment aux familles
  • Mieux éclairer et fonder les choix d'orientation

Évaluation "positive", qu'est-ce à dire ?

Notre participation active à cette expérimentation suppose que nous soyons en mesure de situer "l'évaluation positive" dans l'économie générale d'un enseignement des arts plastiques. Cela [...]

 

 

Lettre de rentrée IA-IPR - P. GALAIS

IAIPR_GALAIS_Lettre_2014.pdf

149 Ko

Lettre de rentrée 2014 - M. GALAIS IA-IPR d'arts plastiques

L'Inspecteur d'académie -
Inspecteur Pédagogique Régional
d'Arts Plastiques

Orléans, le 26 aout 2014

 

                                       Madame, Monsieur,
                                         Chers collègues,


    À la veille de cette rentrée scolaire 2014-2015, je veux accueillir ceux qui rejoignent notre académie, mais également saluer les jeunes collègues, stagiaires, qui vont y découvrir le métier. Qu’ils soient les bienvenus et qu’ils trouvent dans notre territoire vaste, riche et vivant, les éléments propres à les stimuler durablement.

    Poursuivant l’effort de recrutement entrepris dès l’année scolaire 2013-2014, le ministère nous dote pour cette prochaine rentrée scolaire de quatorze collègues lauréats des concours interne, réservé, exceptionnel et externe. Leur nombre en légère diminution par rapport à 2013-2014, demeure cependant important. Il suppose qu’un accompagnement de qualité leur soit fourni. J’ai fait appel à quelques professeurs expérimentés, reconduisant ceux qui l‘avaient souhaité, afin que se poursuive le travail solide et patient, élaboré l’an dernier. Leur disponibilité, leur capacité à créer une relation fondée sur la proximité, la confiance, leur exigence professionnelle, nous ont permis d’obtenir d’excellents résultats à l’examen de qualification professionnelle qui s’est tenu en juin 2014.

     S’agissant de la formation continue, réduite dans son offre afin de soutenir l’effort collectif, nous veillerons à ce qu’elle conserve un rythme et des contenus satisfaisants. Pour ce qui concerne les formations que j’anime, je réunirai les collègues de trois des six départements afin d’échanger collectivement sur l’état actuel de l’enseignement de notre discipline, sur ses évolutions récentes, sur les débats qui la parcourent, sur les relations qu’elle doit entretenir avec les enseignements voisins, et notamment l’Histoire des Arts. Je reviendrai notamment, lors de ces réunions mais également au cours des entretiens d’inspection, sur deux aspects essentiels : la définition des objectifs d’apprentissage visés par les dispositifs pédagogiques, leur ancrage lucide, précis et modeste aux programmes officiels, ainsi que sur la place accordée à « l’artistique », conçu comme horizon indispensable et stimulant pour les élèves.

     Quant aux relations que notre discipline noue avec ses partenaires, et dans la perspective, déjà évoquée dans la lettre de rentrée 2013, de la mise en place du PEAC (parcours d’éducation artistique et culturelle, B.O n° 19 du 9 mai 2013), je vous demanderai de veiller à prendre toute la part qui nous revient dans la réflexion qui sera menée et dans les actions qui verront le jour. Il est essentiel que nous mesurions ensemble ce qui singularise notre enseignement et ce qui fonde sa légitimité dans le cadre scolaire ; que nous puissions d’ores et déjà repérer ce qui, dans l’expérience des élèves, dans vos cours et à l’extérieur de l’école, relève du triptyque de l’EAC (éducation artistique et culturelle) : « faire, éprouver et réfléchir ». Cette état des lieux s’impose à tous, afin d’envisager sereinement et avec efficacité, les modalités de travail qui seront à construire avec les différents acteurs de l’éducation artistique et culturelle, dans le respect des compétences, des missions et de l’expertise de chacun.

     Toujours attentifs à notre participation au projet collectif d’enseignement, nous aurons également à prendre part aux actions prioritaires retenues par Madame le Recteur pour cette prochaine année. Celles-ci n’ont pas de caractère disciplinaire identifié, mais pointent des aspects déterminants de l’acte pédagogique ou de son environnement.

     Ainsi vous serez amenés, si votre établissement participe à l’expérimentation, à prendre part à « l’évaluation positive » et à considérer l’influence du climat de classe dans la qualité de l’apprentissage. D’une manière générale, je souhaite que notre discipline développe plus encore qu’elle ne le fait, une évaluation conçue comme l’un des temps de ce processus global : ni comme une fin en soi, ni comme sanction, mais bien comme un outil dont l’élève doit tirer profit. Je ne saurais trop vous recommander, dans cet esprit, d’introduire progressivement, une part d’auto-évaluation. Nous soutiendrons, lors de formations, les démarches qui peuvent être engagées dans ce sens.

     L’attention portée à l’évaluation s’inscrit dans le travail que vous avez entrepris autour des compétences du socle commun. Elle met en lumière l’enjeu fondamental de l’acte éducatif. Il s’agit en effet de favoriser la construction chez et par l’élève, de savoirs et de savoir-faire.

     À ce titre, je serai sensible à ce que notre discipline, chaque fois que cela fait sens, poursuive et amplifie le recours aux outils numériques, notamment dès lors qu’ils pourront servir l’apprentissage des élèves. Il conviendra bien évidemment, d’assurer une variété dans les situations afin de privilégier un usage naturellement intégré à la palette d’outils dont vous disposez et dont vous construisez la maîtrise chez vos élèves.

     Vous le savez, je demeure disponible pour vous aider dans la prise en compte de ces nombreuses demandes.
     Je vous remercie de l’accueil que vous voudrez bien leur réserver et en profite pour remercier ceux qui, tout au long de l’année m’ont adressé des messages afin d’échanger sur des points réglementaires ou pour préciser certains aspects théoriques.
     Je vous souhaite une excellente rentrée et vous adresse, Madame, Monsieur, mes très sincères salutations,

Philippe GALAIS, IA-IPR

 

 

MEN
accédez à  votre espace